La pandémie de COVID19 est venue frapper une société déjà durement affectée par les inégalités sociales et l’affaiblissement des services publics, notamment dans la santé. L’urgence écologique, de plus en plus criante, se manifeste chaque jour sous nos yeux. Elle s’ajoute a une crise démocratique qui s’exprime par l’abstention et qu’a rappelé, à sa manière , le mouvement des gilets jaunes.

Pourtant le monde d’après semble perpétuer le monde d’avant. Ceux qui œuvrent à la vie sociale de notre pays payent le plus lourd tribut. Les soignants tant applaudis ont du se contenter des miettes du Segur de la Santé. Le chômage et la précarité explosent alors que les profiteurs de la crise ne sont pas mis à contribution. Rien n’est fait sérieusement pour faire face à l’urgence climatique.

En juin 2021 auront lieu les élections régionales et départementales. Elles sont une opportunité pour faire face à l’urgence sociale et pour planifier les grandes bifurcations écologiques aujourd’hui indispensables.

Notre démarche s’inscrit nécessairement en opposition à la politique du Gouvernement. Elle vise aussi à bâtir une alternative à la politique menée aujourd’hui par le Conseil Régional d’Occitanie. En son sein, certains d’entre nous ont initié et obtenu des mesures comme la gratuité des équipements pour les lycées et apprentis ou le fait de déclarer la Région « hors CETA » et « hors Tafta » (accords de libre-échange avec le Canada et les Etats-Unis) ». Mais nous ne pouvons accepter l’ensemble des décisions.

Ainsi, comment cautionner le choix fait en 2017 d’augmenter le temps de travail des agents régionaux sans hausse de salaire ? Comment comprendre le refus d’introduire de véritables contreparties sociales et écologiques aux aides publiques dispensées par la région ? Comment partager le soutien à des projets ruineux et désastreux pour l’environnement, comme l’extension du port de Port-La-Nouvelle, la gare de la Mogère à Montpellier ou la mise en place de l’autoroute privatisée Castres-Toulouse ? Comment admettre la passivité de l’institution régionale face à la crise sociale qui frappe durement notre région, en particulier dans le domaine aéronautique ? Une rupture est nécessaire.

Par cet appel nous décidons de porter en Occitanie des causes communes :
⁃ La mise en place d’un bouclier social et sanitaire : sauver les emplois d’aujourd’hui en conditionnant les aides publiques dispensées par la région aux entreprises et aux associations, et préparer ceux de demain par la formation professionnelle et la diversification des activités ; œuvrer à la gratuité de services essentiels comme les masques, les transports et les cantines scolaires ; agir pour l’égalité entre les territoires par le déploiement des services publics de proximité, en particulier dans la ruralité et les quartiers populaires ; favoriser la relocalisation d’activités économiques et l’essor de l’économie sociale et solidaire.

⁃ La bifurcation écologique : stopper l’artificialisation des terres agricoles et les grands projets inutiles et imposés ; donner la priorité au transport collectif en créant et en développant les lignes d’intérêt local avec une politique tarifaire attractive ; inciter au développement des mobilités douces ; lancer un véritable plan de relance pour la transition énergétique et un plan pour le fret ferroviaire et fluvial ; développer une agriculture paysanne créatrice d’emplois, respectueuse des êtres humains, de la biodiversité et du bien être animal ; favoriser l’économie circulaire et les circuits courts, en particulier en alimentant les cantines scolaires en produits locaux et bio ; promouvoir un tourisme raisonné.

⁃ La rénovation démocratique au service de l’intérêt général : s’appuyer sur l’implication citoyenne et la souveraineté populaire avec l’outil du référendum d’initiative citoyenne locale, y compris révocatoire, et les budgets participatifs ; démocratiser le fonctionnement de l’Assemblée régionale ; veiller à l’égalité femme/homme et à la participation des jeunes ; encourager la gestion publique, citoyenne et écologique de l’eau et des biens communs ; développer une politique culturelle accessible à tou.tes ; stopper la soumission des associations aux critères du marché.

Nous voulons porter une autre ambition pour notre région. Nous voulons le faire avec les citoyennes et les citoyens engagés dans les combats écologiques, sociaux et démocratiques, avec les gilets jaunes, les membres des associations, ONGs, syndicats et avec les forces politiques qui partagent ces objectifs avec l’ambition de les rendre majoritaires en juin prochain. Fédérons-nous !

Les 100 premiers signataires:

Laurent ALEXANDRE, Maire d’Aubin – Aveyron
Stephanie ANDRAL, Castelnau le lez – Hérault
Leila ARFOUTNI, professeure des école et syndicaliste , Rodez – Aveyron
Céline ASSIER, sans profession, Montpellier – Hérault
Amelia AYORA, syndicaliste paysanne, Aubin – Aveyron
Nicolas BARON, responsable associatif, Tournefeuille – Haute-Garonne
Matthieu BERARD, conseiller municipal d’Auterive – Haute-Garonne
Mafoud BERKANE, surveillant de prison, syndicaliste, Narbonne – Aude
Manuel BOMPARD, Député européen La France Insoumise, Toulouse – Haute-Garonne
Jean-marie BONNEMAYRE, président association laïque, Tarbes, Hautes-Pyrénées
Frédéric BORRAS, enseignant, Toulouse – Haute-Garonne
Yves BOUDET, conseiller municipal de Puy l’Évêque – Lot
Elsa BOUGEARD, conseillère municipale de Cahors – Lot
François CARPITA, professeur d’enseignement artistique, Montpellier – Hérault
Magali CARRIERE, citoyenne, Carcassonne – Aude
Christian CAUSSE, militant syndical et associatif, Meyrueis – Lozère
Alexis CESAR, conseiller municipal de Rodez – Aveyron
Patrick CHAMPAGNAC, journaliste à la retraite, Montastruc – Haute-Garonne
Boris CHENAUD, enseignant chercheur, Montpellier – Hérault
Arlette CHRETIEN, gilet jaune, rivesaltes – Pyrénées Orientales
Magali CLAMAGIRAND, infirmière, Seniergues – Gard
Julien COLET, Montpellier – Hérault
Bernard COTTAZ-CORDIER, St Paul Cap de Joux – Tarn
Céline COULOMB, Laymont – Gers
Francis DASPE, enseignant, Perpignan – Pyrénées Orientales
Catherine DAVID, confédération paysanne – Pyrénées Orientales
Rafaël DELAGE, représentant syndical, Sommières – Gard
Christian DELZERS, Castelsarrasin – Tarn et Garonne
Pascal DESSAINT, écrivain – Haute-Garonne
Thierry DI FILIPPO, Musicien et compositeur, Toulouse – Haute-Garonne
Maurice DUSSOLLIER, maire de Larreule – Hautes-Pyrénées
Karen ERODI, économiste de la construction, REALMONT – Tarn
Sylvie ESPAGNOLLE, Syndicaliste Pôle emploi, Castelnau – Haute-Garonne
Madeleine ESTRYN, conseillère municipale, médecin, Sete – Hérault
François FERRAND, conseiller municipal de Prades – Pyrénées Orientales
Régine FLAMENT, Attac, Argelest-Gazost – Hautes-Pyrénées
Maud FORGEOT, Ex candidate LFI aux Législatives, Couffouleux – Tarn
Yvette FROT, retraitée, Montauban – Tarn et Garonne
Léon-Pierre GALY-GASPARROU, Maire honoraire de Massat – Ariège
Jérémy GARGAROS, syndicaliste Figeac Aéro, Causse et Diège – Aveyron
François GAUDRY, ancien maire et conseiller général, La Cnourgue – Lozère
Armand GOBAT, retraité de l’industrie spatiale, Pampelonne – Tarn
Laure GRANDJEAN, gilet jaune, Lézignan – Aude
Chantal GRIN, Aide Soignante hospitalière, syndicaliste, Figeac – Lot
Thierry GROSSEMY, Bétaille – Lot
Emelie HOBBELMAN, potière, Durban – Gers
Marcel ISIDOR, conseiller municipal Saint Pierre des Champs – Aude
Sébastien JAFFIOL, enseignant et syndicaliste, Montgaillard, Hautes-Pyrénées
Philippe JOYEUX, retraité, Montauban – Tarn et Garonne Kevin KIJKO, syndicaliste Cheminot, Toulouse – Haute-Garonne Fabienne LABROSSE, Le Vigan – Hérault
François LAFON, Maire de Lercoul – Ariège
Laure LAPEYRE, comédienne, Toulouse – Haute-Garonne
Michel LARIVE, Député La France Insoumise, Arout – Ariège
Julien LASSALE, conseiller municipal de Saint Sulpice – Tarn
Christelle LEDUC, responsable de projet socio-educatif, Ginals – Tarn et Garonne
Geneviève LEPAGE, conseillère municipale de Villeneuve-lez-Avignon – Gard
Marcel LOPEZ, élu municipal, député suppléant, Crampagna – Ariège
Didier LOUFRANI, militant AMAP, Castres – Tarn
Michèle LOUGE, gilet jaune, Thuir – Pyrénées Orientales
Hélène MAGDO, conseillère municipale de Toulouse – Haute-Garonne
Michel MAGNAN, fondateur de la MUDLL, Sauve – Gard
Linda MANCEAU, Pamiers – Ariège
Dominique MARECHAU, inspecteur du travail retraité, Toulouse – Haute-Garonne
Myriam MARTIN, conseillère régionale Occitanie, Toulouse – Haute-Garonne
Serge MARTY, conseiller municipal, Durban Corbières – Aude
Charles MENARD, psychiatre, conseiller municipal de Beaucaire – Gard
Tania MERCEREAU, conseillère municipale de Sumène – Gard
Céline MISTRAL, artiste, conseillère municipale d’Espalion – Aveyron
Marine MUNICH, BTS tourisme, Les Monts de Randon – Lozère
Fernand ORTEGA, conseiller Municipal de Graulhet, Castres – Tarn
Nathalie OUSTRIC, Assistantes Maternelles en Colère 31, Colomiers – Haute-Garonne
Nathalie OZIOL, enseignante agrégée d’anglais, Montpellier – Hérault
Pascal PAVIE, viticulteur, apiculteur, syndicaliste paysan, Festes – Aude.
Georges PECARRERE, Gilet Jaune, St-Lezer – Hautes-Pyrénées
David PELLICER, La Bastide Saint-Pierre – Tarn et Garonne
Philippe ENGELMANN, infirmier, Montpellier – Hérault
Daniel PLAULT, gilet jaune, Alet les bains – Aude
Danielle RAYNAL, gilet jaune, Saint Florent sur Auzonnet – Gard
Muriel RESSIGUIER, députée France Insoumise, Montpellier – Hérault
René REVOL, maire de Grabels – Hérault
Joelle REYNAUD, Auch – Gers
Myriam RIMBERT, candidate aux législatives 2017, Mauvezin – Gers
Anne-Marie RIU, gilet jaune, Palau de Cerdagne – Gard
Agathe ROBY, conseillère municipale de Toulouse – Haute-Garonne
Lucie ROUSSELOU, Massillargues-Attuech – Gard
Marie-Claudie ROUTEAU, Albi – Tarn
Régine ROZIERE, adjointe au maire à Séverac d’Aveyron – Aveyron
Marie-José SANCHEZ, Tarbes – Hautes-Pyrénées
Annie SCALI, gilet jaune, Ganges – Hérault
Jean-Christophe SELLIN, conseiller Régional, Toulouse – Haute-Garonne
Guilhem SERIEYS, conseiller régional, Rodez – Aveyron
Michele SORBADERE, Auch – Gers
Nadine STOLL, conseillere municipale de Tournefeuille – Haute-Garonne
Dominique SUBRA, militante associative, Foix – Ariège
Marc SUREAU, syndicaliste, BEZIERS – Hérault
Bénédicte TAURINE, députée France Insoumise, Montferrier – Ariège
Michel TEYCHENE, ancien député européen, Pailhes – Ariège
Pierre THIOLLIERES, écrivain, Cenne Monestiés – Aude
Nicolas TISSOT, militant pour la gestion publique de l’eau Toulouse – Haute-Garonne
Didier TRICOIRE, maire de Coustaussa, vigneron, Aude
Geneviève VANDENBROUCKE, professeur, Salles la source – Aveyron
Marie-Pierre VASELLI, conseillère municipale de Sauveterre – Gard
Wail ZAAMI, Lycéen, Montpellier – Hérault

Appel pour une fédération populaire en Occitanie

2,422 signatures

Partager avec vos amis: