KML-LogoFullscreen-LogoGeoRSS-Logo
Implication citoyenne en Occitanie

chargement de la carte - veuillez patienter...

Implication citoyenne en Occitanie: 43.848500, 2.429600
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Fermeture du site de Schneider Electric à Lattes


La COVID19 n’est pas la seule responsable de l’accumulation des plans sociaux en Occitanie (près de 12 000 emplois en moins depuis le mois de janvier). La financiarisation de notre économie et de notre industrie, font bien plus de dégâts sociaux que n’importe quelle l’épidémie.
Ainsi l’annonce de la fermeture du site de Schneider Electric à Lattes n’a rien à voir avec la crise sanitaire que connaît actuellement notre pays. Quand en 2010, Schneider rachète à Areva les sites industriels de la Pompignane, Fabrègue et Lattes, les entreprises étaient ultra compétitives. Les profits étaient d’autant plus grands, que l’entreprise du CAC 40 encaissait des millions d’euros au titre du CICE. A quoi ont servi ces aides financées par l’argent public?
Aujourd’hui après avoir détruit les sites de la Pompignane et celui de Fabrègues, c’est au tour du site de Lattes de faire les frais de la rapacité des actionnaires : alors que le site est toujours rentable, Schneider préfère délocaliser en Asie pour accroître encore le taux de profit et verser toujours plus de dividendes.
En 2010, Schneider comptait près de 1200 salariés. Aujourd’hui, ils ont tout cassé malgré le savoir-faire reconnu des salariés du site. Notre département déjà peu industrialisé, se vide à nouveau de ses compétences industrielles.
En 2019, Gilles Vermot Desroches, directeur du développement durable de Schneider Electric, affirmait sans rire : « Le développement durable fait partie intégrante de la stratégie de Schneider Electric ».
Sans doute a-t-il oublié, que dans les trois piliers du développement durable, aux côtés de l’économique et de l’écologique, figure le social.
Malheureusement, il n’existe pas de gestes barrières contre l’indécence.



https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/colere-et-abattement-des-salaries-de-schneider-electric-qui-vont-perdre-leur-emploi-a-lattes-1600684958


Lattes Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Le projet du Contournement Ouest Montpelliérain
Achèvement du LIEN qui ferait rejoindre l'A75 à l'autoroute du sud en contournant Montpellier.
Pour l'instant la partie existante n'a qu'une voie de chaque côté, mais dans les futurs travaux il est prévu de passer à 2 fois deux voies le contournement de St Gély du Fesc.
Outre que ce projet est un danger pour l'environnement, il faut maintenant réfléchir à d'autres infrastructures qui privilégient les transports collectifs et les pistes cyclables.
Ce projet est porté par le département de l'Hérault. Des collectifs associatifs commencent à se mettre en place pour s'y opposer.

Le projet du Contournement Ouest Montpelliérain (COM) est une nouvelle occasion manquée de répondre à l’urgence climatique à laquelle sont confrontés de plus en plus durement notre ville et notre territoire (sécheresses, inondations, canicules, incendies…).
Le COM, censé répondre à une réelle problématique, celle de l’engorgement automobile dans l’ouest de l’agglomération, s’inscrit dans une logique de l’ancien monde : après la création du LIEN et le dédoublement de l’A9, il s’agit encore une fois de faire la part belle à la voiture individuelle en créant de lourdes et coûteuses infrastructures routières.
Oui à la ceinture verte, non à la ceinture noire.
Ce projet induira davantage de trafic routier, donc plus de pollution (air, sol, eau, niveau sonore, pollution visuelle). Il entraînera la destruction de terres agricoles ainsi que l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols aggravant les phénomènes d’inondation.
Si la cohérence du réseau routier est mise à mal par l’absence de liaison entre l’A750 et l’A709, des solutions plus raisonnables doivent être exigées pour fluidifier les mobilités : relance du fret ferroviaire (actuellement pas un gramme de marchandise n’arrive ou ne quitte la métropole par le rail !); extension et généralisation de la gratuité des transports collectifs ; rattrapage du retard montpelliérain dans les infrastructures cyclables ; planification du co-voiturage…
L’objectif ne doit être ni de prévoir l’augmentation du trafic routier, ni de le maintenir, mais de tout mettre en œuvre pour en planifier sa réduction, tel que le préconisent d'ailleurs déjà les accords de Paris (COP21) et la loi LOM.
En conséquence, nous demandons le retrait du projet et affecter son financement à des mobilités plus cohérentes avec les enjeux écologiques et sociaux actuels.</p>
L’urgence climatique est là, affrontons-la avec sérieux.</p>

Montpellier Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Construction d’éoliennes dans le périmètre de sécurité du radar de Montpellier
Construction d’éoliennes dans le périmètre de sécurité du radar de Montpellier. Ce parc est en contradiction avec la circulaire du ministère de l’écologie du 12 janvier 2012 (sur la quasi totalité des points de cette circulaire) mais également, en contradiction des préconisations de l’agence nationale des fréquences (ANFR).
Le risque : Que les contrôleurs aériens de Fréjorgues prennent de mauvaises décisions du fait des informations erronées sur leurs écrans radar.

Les Plans Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Implantation de la plateforme logistique Terra 2 sur la ZAC les Portes du Tarn (81 et 31)


Projet d’implantation d’une plateforme logistique XXL de 7 Ha dédiée au e commerce. Artificialisation de 16 Ha de terres agricoles. Destruction d’habitat pour de nombreuses espèces protégées. Un projet pharaonique destructeur d’emplois locaux à seulement 300 mètres d’un quartier résidentiel.



Objet : implantation de la plateforme logistique Terra 2 sur la ZAC les Portes du Tarn (81 et 31)

Messieurs les présidents du Conseil Départemental du Tarn et de la Communauté de Communes Tarn Agout.

Vous avez confisqué 200 ha de terres agricoles;
Vous avez décidé d’investir 87 millions d’argent public sur un pari de développement démesuré;
Vous nous avez promis un parc d’activités exemplaire innovant et soucieux de l’environnement;
Vous vous êtes engagés à ne pas implanter de logistique non liée à une production industrielle, ni de logistique de massification;
Vous n’avez jamais souhaité associer les habitants aux décisions qui les concernent.
Aujourd’hui, vous souhaitez accueillir sur la ZAC les Portes du Tarn, une plateforme logistique XXL portée par un investisseur immobilier qui souhaite réaliser des bénéfices à court terme et fera circuler des centaines de camions pour faire de e-commerce.
Pollution routière, nuisances sonores, destruction d’habitats d’espèces protégées, indifférence à la lutte contre le changement climatique, affaiblissement du commerce de proximité et de la production industrielle nationale, complicité d’échanges inéquitables le tout pour des promesses de quelques emplois asservis à des robots connectés…

Messieurs les élus, tenez vos promesses !



Parce que nous pensons que notre territoire mérite mieux qu’une plateforme logistique XXL tout camion, nous nous opposons à l’implantation de Terra 2.

Je signe.


Participez à la cagnotte pour porter un recours juridique contre ce projet : http://tinyurl.com/stopterra2


N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions : contact@stsulpice-active-citoyenne.fr

Plus d'informations : http://stsulpice-active-citoyenne.fr/category/terra-2/
Facebook : https://www.facebook.com/Saint.Sulpice.active.et.citoyenne/


Saint-Sulpice-la-Pointe Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Suppression de 25 postes au sein de l’usine de la VOA (Verrerie Ouvrière d'Albi)
Suppression de 25 postes au sein de l’usine de la VOA (Verrerie Ouvrière d'Albi) qui compte 300 salariés. En tout, ce sont 180 emplois dans les 7 usines du groupe Verallia qui pourraient disparaître.
Albi Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Foix: la PMI ne va plus exister
La P M I ne va plus exister.
Foix Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Démarche commerciale devant établissement scolaire
Il y a quelques semaines devant le collège public où j’enseigne, le collège JP Vernant de Toulouse, trois personnes appartenant à une entreprise publicitaire ont fait du démarchage commerciale pour une grosse boîte de l’industrie agro-alimentaire.
Ces personnes employées en CDD ont distribué des gourdes de compotes jetables gratuitement aux élèves à 17h devant l'établissement...
Cela peut paraître anodin pour certains et certaines mais si l’on prend un peu de recule, c’est tout simplement honteux d’un point de vue éthique et écologique de faire la publicité de ce genre de produits auprès d’adolescents!
J’ai été très actif et contestataire lors de cet événement mais il en faudra plus pour réellement construire le monde d’après en occitanie!

Toulouse Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Un centre de traitement de déchets (Solena) avec enfouissement sur un site seveso

Un centre de traitement de déchets avec enfouissement sur un site seveso. Lors des municipales monsieur Martinez a été balayé par un vote sanction ,la population dit non Solena mais l'état dit oui à séché environnement.


 

L'association ADEBA, a pris le relais fin 2016 d'un collectif créé peu de temps avant  pour s'opposer à un projet d'installation d'une usine de traitement et de stockage de déchets ménagers, ainsi que la création d'une carrière d'argile sur les communes de Viviez et Aubin (12)


 

 L'association rassemble entre 150 et 200 adhérents ainsi que de très nombreux sympathisants


 

Depuis trois ans l'association oeuvre pour rassembler un maximum d'informations sur l'état sanitaire de notre région lourdement affectée par les pollutions liées à l'activité industrielle qui s'est développée sur notre territoire depuis maintenant plus de 160 ans.


 


En parallèle, elle a organisé une démarche de sensibilisation de la population locale ainsi que des élus pour alerter sur les risques sanitaires et environnementaux qui entourent ce projet prévu sur des sols déjà chargés excessivement en métaux dangereux, qui serait de plus installé à proximité d'une usine classée Seveso.


 

Pour cela, elle a multiplié les réunions publiques, les manifestations sur la voie publique, les messages d’information dans la presse et les médias, les interventions auprès des services de l'Etat…


 

Elle a également sollicité des entrevues avec les élus locaux mais elle n'a malheureusement pas eu l'opportunité de présenter ses arguments auprès d'eux alors que dans le même temps les porteurs du projet étaient maintes fois reçus par les conseils municipaux et communautaires. Par ailleurs, aucune information  sur le projet n'a été donnée à la population par les élus locaux qui prétextaient ne pas connaitre suffisamment le dossier tandis qu'ils délibéraient pourtant en sa faveur au nom de … l'intérêt général.


 

L'association s'est également battue contre un projet de réouverture d'une installation de stockage de déchets dangereux à Viviez (site de Montplaisir).


 

L'association milite bien sûr pour une autre gestion des déchets basée sur la baisse de la production de déchets, la collecte et la valorisation locale des biodéchets, le recyclage maximum de tous les flux, la réparation et la réutilisation des objets par le développement des entreprises de l'économie sociale et solidaire, l'éducation et la sensibilisation...


 

Les demandes de dons à travers cette plateforme vont nous aider à soutenir nos divers recours auprès du Tribunal administratif de Toulouse dans un premier temps, puis éventuellement auprès des Cours d'appel.


 

Divers recours gracieux ont déjà été engagés et nous préparons avec nos avocats les premiers recours au Tribunal administratif de Toulouse concernant de multiples procédures à l’encontre :


 

- des délibérations prises par la communauté de communes concernant les déclarations de projet emportant mise en compatibilité des plans locaux d’urbanisme


 

- de la délibération de la mairie d'Aubin relative à la cession d'un chemin à l'entreprise qui porte le projet


 

- des autorisations environnementales délivrées par la Préfecture


 

- des accords de permis de construire de l’usine de traitement et du centre de stockage des déchets


 

- de la procédure de Délégation de Service Public lancée par le syndicat départemental des ordures ménagères (SYDOM 12)


 

- de l’arrêté d’instauration de servitudes sur les terrains privés riverains du site de stockage des déchets


 

- …


 

Nous sollicitons donc votre générosité afin de nous aider à lutter contre cette machinerie orchestrée par des industriels qui sont parvenus à influencer des élus peu soucieux des risques encourus.


 

Aidez-nous à démontrer que la raison est du coté de ceux qui veulent vivre sur un territoire auquel ils sont attachés avec la volonté de préserver leur santé et leur environnement en refusant ces projets destructeurs qui réduisent à néant tous les efforts entrepris pour améliorer son attractivité.


 

Nous vous en remercions par avance


 

Le bureau de l'ADEBA


Viviez Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Pas de service public, même pas l'eau potable!
Dans notre hameau de 12 maisons, dans une commune nouvelle de 166 km2, le réseau d'eau potable est en recommandation d'usage permanente depuis 2018 ( faire bouillir l'eau avant de la boire), il n'y a pas l'ombre d'une prise fibre alors que notre réseau ADSL est très souvent défaillant, et la boîte aux lettres de la poste ( boîte jaune) est scotchée: nous ne pouvons plus déposer nos courriers mais la factrice nous dit qu'elle peut les prendre. Encore faut-il être là quand elle passe. Premier bureau de poste à 12 kms!

L'estampe chasseradès 48250 Mont-Lozère et Goulet

Chasseradès Occitanie, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Zone artisanale à Cocurès
Une zone artisanale va se créer à Cocurès (Lozère) , sur une zone agricole relativement plate ( ce qui est rare dans le coin ) , alors que des lots sont toujours disponibles sur la ZA de Florac situé à 4 kms ! L'époque n'est pas à la bétonisation des sols , qui supprime des terres cultivables , accentue le ruissellement et l'érosion . Ce projet risque en outre , en cas de phénomène cévenol , de voir déverser tout un tas de cochonneries dans le ruisseau attenant qui se jette dans le Tarn à proximité . C'est donc un projet inutile , une verrue qui risque de nuire à l'environnement , tant sur le plan écologique que paysager , qui plus est placé en zone limitrophe du Parc National des Cévennes et classé patrimoine de mondial de l'UNESCO .
Cocures Occitanie, France
The table above is listing 10 out of 38 markers (sorted by ID croissant)